Atelier Disbaru Création Graphique

Bertrand PEARON

118 rue de la platrerie

05230 LA BATIE-NEUVE

atelier.disbaru@gmail.com

Capharnaüm

03/01/2023

Capharnaüm

(plus communément appelé : bordel)

Même rigoureux et sauf souffrant de troubles obsessionnels compulsifs, regardons autours de nos claviers... A droite cette pile de feuille à traiter, ou déjà traitée... On ne sait plus. Mais il y a là le dossier important à gérer, on le sait. Là des stylos en pagailles et ici une tasse au fond sec, qui campe ici. Il y a toujours un trophée, celui d'un enfant maladroitement découpé ou encore la médaille de finisher d'une course faite il y a longtemps et dont nous sommes fiers. La perforatrice nous gêne sans cesse le coude gauche et nous nous éviterons de parler de l’agrafeuse qui n'est jamais là quand nous en avons besoin...

Les images léchées et parfaites de l'internet nous ont déjà appris depuis longtemps qu'elles ne reflétaient pas forcément les réalités. 

Y compris pour nos bureaux.

Je ne vais pas faire une apologie du bazar, mais en tout cas on peut admettre que de la vie qui vibre de nos brics-à-bracs est plutôt bon signe. Ce désordre ordonné qui nous est propre n'est que le témoignage de notre existence. Il y a dans ces fouillis une énergie, une âme, la nôtre. C'est étonnant que nous en ayons honte. Peut-être confondons-nous sale avec désordonné.

J'aime ce boxon sur mon bureau, et de temps à autre, je le range un peu, avant que ça ne recommence. Mon bureau vide, trop parfait ressemble à une démonstration morne et sans goût, tout droit sortie d'un catalogue IKEA. Mais où suis-je alors ? Où est l'esprit, où sont les ondes ? Si je me respecte et que je respecte tout autant mes ôtes, je ne démontre plus une image factice de moi en vous montrant un plateau de bureau parfaitement nu. Car c'est vous mentir. Ce petit bordel est mien, et moi.