Atelier Disbaru Création Graphique

Bertrand PEARON

118 rue de la platrerie

05230 LA BATIE-NEUVE

atelier.disbaru@gmail.com

Concurrence

27/11/2022

Concurrence

Regarder sa concurrence, c'est se regarder soi.

C’est marrant comment nous réagissons tous différemment face à la «concurrence».
J’ai appris. Beaucoup. Il y a eu un début, où le fait de ne me savoir pas seul sur un marché professionnel pouvait me rendre malade. Avec la prétention que cela engendre, à savoir qu’à priori je devais être le seul à savoir faire mon métier et que le monde m’avait attendu pour le faire... Bien entendu. 
Puis il y a un moment où nous comprenons qu’il n’y a pas de concurrence. En fait, il y en a une, seulement si nous nous mettons en compétition avec elle. Au même titre qu’il ne peut y avoir un champion que si il y a un match pour les départager. 
Si nous faisons, sans se soucier d’écraser qui que ce soit, en se concentrant sur ce qu’on a à faire en essayant de le faire au mieux, en restant dans son pré carré et en l’entretenant avec brio et professionnalisme, la «concurrence» apparaît alors comme ce qu’elle est vraiment : le véritable moyen de nous faire progresser en nous obligeant sans cesse à nous remettre en question. 
Et c’est alors une opportunité unique d’évoluer. Avoir peur de la «concurrence», c’est en somme avoir peur de ses propres défauts, de ses faiblesses. Lui mettre sur le dos nos maux, c’est se cacher le fait que nous ne sommes pas à la hauteur. Lui cracher dessus, c’est faire des mouvements vains pour cacher aux autres notre impossibilité à répondre à ce qu’on nous demande. La «concurrence» est le carburant, sans elle nous sommes seul et donc sans aucune possibilité de contraste.