Atelier Disbaru

Création Graphique

Disbaru, un surnom devenu nom

"C'était pour rire, maintenant c'est du sérieux !"

Atelier Disbaru Création Graphique - 118 rue de la Platrerie - 05230 LA BATIE NEUVE

Autoportrait basé sur l'idée de la "tronche de cake"...

Au début, "Disbaru" était un surnom, une blague entre copains de Lycée.

Puis c'est devenu une signature, une promesse faite à soi-même.


Enfin, c'est devenu un projet, qui se veut sérieux mais qui ne veut pas perdre son humour et son enfance. Ne cherchez pas d'éthymologie, vous allez y passer trop de temps...

Bas les masques !

Je ne suis pas Batman (enfin je ne crois pas). Je suis Bertrand, graphiste passionné et autodidacte. Le graphisme, j'en ai toujours fait, mais ce n'était pas mon métier. En sortie d'école j'avais surtout un profil technique et cela m'a permis de vivre quelques années sereinement. Mais un prix qui cachait une déception, celle d'être privé de ma créativité. En 2018, j'ai entamé une reconversion professionnelle pour donner vie à mon projet tant désiré. Et c'est ainsi que le graphiste amateur s'est doucement mué et professionnel.

Mais alors... tu n'as pas de diplômes ??

Ah tiens non... enfin si, mais pas vraiment en lien avec le graphisme !

 

Pour tout dire, j'ai fini par m'appliquer à moi ce que je pensais pour le reste du monde. Les diplômes c'est bien, mais ce n'est pas forcément LA solution à une réussite.

 

J'ai rêvé de repartir à l'école pour ma reconversion professionnelle mais ai dû faire un choix : mettre en danger une vie de famille déjà construite et plus particulièrement la tranquillité de mes garçons ou un diplôme. Il n'y a pas eu d'hésitation, j'ai donc opté pour des formations à distance, très perfectibles (aïe aïe oui...), mais qui au moins m'ont amené de la technicité et des bases. Le reste, c'est la curiosité, l'envie d'apprendre, les essais, les rencontres, les échecs, encore un peu des échecs et puis des fois quelques belles réussites. Mais au final, quand je fais du graphisme, c'est le moi que je voulais être que je vois travailler. Alors non, pas de diplômes, mais un bonhomme rigoureux, curieux, créatif, jamais bloqué par les théories ou les stéréotypes que je n'ai pas eu la chance d'apprendre en école.